Herboriser en sous-bois...
Marie-Noëlle et Bernard GRZEMSKI


La Parisette à quatre feuilles (Paris quadrifolia), première des deux plantes que nous allons étudier, est très facile à reconnaître. Bien qu'elle disparaisse complètement pendant l'hiver, elle peut former au printemps des tapis assez denses. Son nom latin de Paris fait référence à Pâris héros grec de l' Illiade à qui est dédiée la plante.

Voici comment la reconnaître à coup sûr.


Il est possible de trouver des individus à 5, 6 feuilles voire plus. La Parisette (Paris quadrifolia) pousse dans les sous-bois ombragés, les pieds de haies. Les sols sur lesquels elle se développe sont riches en bases (PH voisin de 7), à bonne rétention en eau.

Cette plante est toxique. Le fruit de couleur noire ou bleuâtre ne doit pas être mangé.
Prudence donc avec les enfants! L'ingestion de 3 ou 4 de ces fruits peut provoquer des troubles nerveux, digestifs, cardiaques, pouvant entraîner la mort.


Un peu de vocabulaire...

Étamines : organes mâles de la fleur, producteurs de pollen.

Neutre : se dit d'un sol dont le PH est voisin de 7.

Ombelle : ensemble de fleurs portées par des pédicelles tous fixés au même niveau.

Sessile : se dit par exemple d'une feuille qui ne possède pas de pétiole.

Tépales : nom donné aux pièces florales lorsqu' elles sont toutes semblables (pas de distinction entre pétales et sépales.


Si en vous promenant en ce début de printemps dans une forêt relativement humide vous percevez tout à coup une forte odeur d'ail, vous vous trouvez à coup sûr à proximité d' une station d' Ail des ours (Allium ursinum). Cette plante forme souvent des tapis très importants.

Un bon conseil : partez à sa recherche dès la mi-avril, car la plante commencera à se dessécher dès que les fleurs auront produit leurs graines ; au milieu de l'été, elle aura complètement disparu.

Voici quelques points à observer pour la reconnaître facilement.

L'Ail des ours (Allium ursinum) est une espèce des milieux ombragés: on la trouve sur les sols profonds riches en azote, neutres* à légèrement basiques, à bonne réserve en eau. C'est une plante dépurative; les feuilles peuvent être utilisées comme condiment pour les potages, ajoutées et mélangées à d'autres salades.


Attention cependant à ne pas les confondre avec les feuilles du Muguet qui, elles, sont toxiques. En cas de doute, il est conseillé d'attendre la floraison.

Bibliographie :

- Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché de Luxembourg, du Nord de la France et des régions voisines. J. Lambinon J. E. De Langhe L. Delvosalle J. Duvigneaud Editions du Patrimoine du Jardin botanique de Belgique.

- Flore Forestière Française J.C. Rameau D. Mansion G. Dumé
Institut pour le développement forestier

- Dictionnaire de botanique Bernard Boullard Ellipses

- La Hulotte N°65 Pierre Déom