La belle fromagère…
Texte et photos : B Grzemski



On l'appelle parfois herbe à fromage, fromageon, petit fromage, meule, ou encore fromagère. A Esnes, dans le Cambrésis, elle a été baptisée " tchos pains " ce qui signifie petits pains.
Pour les Anciens, c'était un des légumes les plus sains qu'ils cultivaient à la fois pour l'alimentation et pour la médecine. Cicéron la mangeait en ragoût avec des bettes. Horace et Martial en salade avec la laitue. Pythagore affirmait " qu'elle tenait le ventre et l'esprit en liberté ".
Belle unanimité pour cette plante dont on dit encore en Espagne : " Un jardin potager et de la Mauve constituent des remèdes suffisants pour un foyer ".

La Mauve sylvestre (Malva sylvestris) puisque c'est d'elle dont il s'agit, est une plante extrêmement commune, certainement la plus fréquente des 3 espèces de mauves que l'on peut rencontrer en Avesnois : la Mauve musquée (Malva moschata), la Mauve à feuilles rondes (Malva neglecta) et bien sûr la Mauve sylvestre (Malva sylvestris).

La famille des Malvacées compte environ 1500 espèces dont la majeure partie se rencontre dans les régions intertropicales. Seules quelques-unes affectionnent les régions tempérées et c'est le cas des mauves.
Elles sont très faciles à reconnaître grâce à leurs 5 pétales à préfloraison tordue, ce qui signifie que chaque pétale recouvre et est lui-même recouvert par un autre pétale. Ceci s'observe lorsque la fleur est encore en bouton. Une fois celle-ci épanouie, on remarque que les pétales sont légèrement soudés à la base ainsi que les 5 sépales qui constituent le calice.

La fleur épanouie dévoile une disposition particulière des organes reproducteurs. Les filets des étamines sont tous soudés en tube au sommet duquel se trouvent les anthères contenant le pollen. Les styles quant à eux sont réunis en une sorte de colonne qui traverse le tube formé par les étamines. Seuls les stigmates sont libres. Ceux-ci ne s'épanouissent que lorsque les étamines sont flétries ce qui rend l'autofécondation impossible.

L'ovaire est constitué d'une douzaine de carpelles disposés comme les quartiers d'une tarte. Le fruit conserve cette forme particulière qui rappelle un certain fromage vendu dans des boîtes rondes. On comprend mieux ce qui a conduit à attribuer à la plante les noms vernaculaires cités plus haut.

La Mauve musquée possède des fleurs roses ; les feuilles situées dans la partie supérieure de la tige sont profondément découpées (celles de la base étant presque rondes).
Chez la Mauve sylvestre, les pétales sont pourpre clair avec des veines nettement plus foncées ; les feuilles supérieures possèdent 5 à 7 lobes plus ou moins profonds, irrégulièrement dentés.
La Mauve à feuilles rondes, ses fleurs sont presque blanches, nettement plus petites que chez les 2 espèces précédentes ; en outre la tige est couchée, rampante.